Bientôt de nouvelles dates

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec et convallis risus. Donec ut malesuada tellus. Ut vitae vulputate nibh. Maecenas gravida, justo ut gravida lobortis, lectus orci tristique turpis, non sollicitudin ex leo et nulla. Vivamus faucibus tincidunt lacus eu aliquam. Integer consequat sodales leo, sed hendrerit dolor blandit vel. Morbi faucibus sed velit quis hendrerit. Integer scelerisque massa nulla, sed condimentum felis hendrerit sed.

Au cabaret Les Enfants terribles à Elbeuf

Elbeuf. Le cabaret « Les Enfants terribles » accueille pour deux représentations Jérôme Maugis, le saisissant sosie de Patrick Bruel.
Le rideau s’ouvre, et sous les projecteurs, Jérome Maugis entre dans la peau de Patrick Bruel. Il ne l’imite pas, il l’incarne, le temps du spectacle uniquement. « Je ne suis pas star par procuration, mais artiste à 100 %. Ma vie c’est faire le show et si sur scène je suis Patrick, dans la vie, je suis Jérôme et fier de l’être », confie l’artiste Jérôme Maugis à la veille de ces deux représentations au cabaret Les Enfants terribles.
Très jeune, Jérôme est attiré par le théâtre et dès l’âge de 13 ans, il monte son premier spectacle d’imitation inspiré du répertoire de Patrick Sébastien. Déterminé, il visite Patrick Roy et Sabatier, rois des radios périphériques, et leur fait part de son envie de faire de la scène. En 1987, à l’âge de 15 ans, sa ressemblance physique s’accentue, si bien qu’il est souvent confondu avec la star naissante et interprète du tube Alors regarde. Phénomène qui s’affirme au fil du temps gommant leurs treize ans de différence, Jérôme réussit son bac éco en coulisse, et sur scène, intègre dans son tour de chant les chansons de Patrick Bruel.
En 1992, le sosie décide de lier entièrement sa vie artistique à l’original, étudiant voix, comportement scénique et tenue vestimentaire. « Cela fait vingt-trois ans que ça dure. Et avec l’autorisation de Patrick Bruel, devenue bénédiction lors de notre deuxième rencontre, je suis sa doublure dans le feuilleton télévisé Fais pas çi, fais pas ça. » La première rencontre a été fortuite après une émission de Michel Drucker : « Patrick est à la fois courtois et très carré, il s’était renseigné sur mon mode de fonctionnement. » Vincent Lindon, présent ce jour-là, avait d’ailleurs été trompé par la troublante ressemblance.
Une carrière parallèle
Après avoir fait de nombreuses premières parties pour Umberto Tozzi, Emile et Images ou Herbert Léonard, Jérôme Maugis a aujourd’hui bien rodé son show : « Je retrace toute la carrière de Patrick, telle une bio musicale, en compagnie d’un guitariste et d’un clavier, avec les titres Marre de cette nana, Place des grands hommes, Casser la voix… Le but est de faire partager au public mon bonheur d’être sur scène et de le régaler du répertoire d’un chanteur si populaire. »
Une fois le rideau retombé et les lumières éteintes, le faux vrai Patrick redevient l’authentique Jérôme.
« Live show Patrick Bruel », aujourd’hui, samedi et demain, dimanche au cabaret Les enfants terribles, à Elbeuf.
Dîner spectacle à 60 € samedi et 50 € dimanche.